david turgeon

la muse récursive

378 pages
7¼˝ × 9¾˝
978–2–923942–02–5

39.95 $

distribution : Gallimard
En librairie.
Une grande fresque nord-américaine où se frôlent et s’entrechoquent inventeurs, journalistes, superhéros, magnats, politiciens, diplomates, altermondialistes, galeristes, analystes en informatique, cybernéticiens, praticiens d’art moderne, agents doubles, sociétés secrètes, gouvernements fantômes et autres maîtres du monde.
Chacun, à sa manière, se verra impliqué dans un complot appelé à tout bouleverser…

La Muse récursive se lit comme l’équivalent narratif d’un flux de conscience, un récit à la fois continu et fragmenté, une ode déroutante à l’inspiration impromptue.

Cette édition comprend l’histoire complète en un seul volume. Préface de Jimmy Beaulieu.

Nominé Bédélys Québec 2012
«Turgeon a réussi ce dont Hugo Pratt rêvait: de faire de son dessin une écriture.»
—Lucien Francoeur

«Porté par un souffle rare et un trait brut, La muse récursive est une intense balade en montagne russe dont on ressort, 300 pages plus tard, complètement ébahi. (...) Se situant à mi-chemin entre George Orwell et André Franquin, cette fresque désarçonne de par sa fougue, sa densité et sa déconcertante beauté. »
—Jean-Dominic Leduc, Journal de Montréal

«...une trop rare incursion du suspense dans notre corpus, auquel Turgeon amalgame des éléments appartenant à d’autres genres, super-héros et politique-fiction. Non seulement l’auteur enrichit son récit d’une manière de réalisme social et d’introspection, mais il y associe une approche graphique audacieuse, habituellement liée à la bd dite expérimentale ou autobiographique. Finalement, l’œuvre est à la fois ambitieuse, originale… et réussie!
—Denis Lord, ICI

«Des enchaînements réglés au quart de tour et des dialogues pleins de verve (la grande révélation de ce livre) ... Une oeuvre forte réalisée en noir et blanc, dont le crayonné tout en hachures fait écho à la folie contemporaine et à ces dialogues hallucinés où excelle l’auteur.»
—Voir

«J'ai vraiment été soufflé par la verve de David et son sens de l'invention. Coucher sur du papier un tel sens de l'ampleur, avec un tel naturel, est un tour de force. Ça m'impressionne, et j'aurai du mal à ne pas copier.»
—Jimmy Beaulieu

 

la mauvaise tête

la muse récursive