jimmy beaulieu,
sophie bédard,
vincent giard
et singeon

de concert

96 pages
7½˝ × 9½˝
978—2—923942—19—3

24,99 $ $

distribution : Gallimard
Lancement le 23 mai.
Mise à l'office le 18 mai.
Il y a un show à soir à la Sala.
Toute la faune alternative de Montréal se paie la traite.

C’est l’occasion rêvée pour Stan (Singeon) de s’égarer dans la nuit, pour Marie-Éponge (Sophie Bédard) de combler sa gourmandise affective, pour Douille (Vincent Giard) de survoler la tempête et pour Jimmy (Jimmy Beaulieu) de râler contre les fans impies.




Mots-clics : #grandsorcier, #malanguedanssabouche, #poutineauxrondelles, #surtoutpasdesmp3.
De concert, c'est l'heureuse collision d'un paquet d'envies :
Singeon aime travailler avec Vincent Giard (Brousse) qui aime dessiner avec Sophie Bédard (des histoires courtes de fantômes) et déconner avec Jimmy Beaulieu (des dessins hilarants sur des napperons que vous ne verrez jamais)... On avait envie de travailler ensemble, de dessiner de la musique, de faire un livre en se lançant la balle, comme un jam.

C'est Michael Bardier, qui gère l'agence de booking Heavy Trip (Jimmy Hunt, Alaclair Ensemble, Marie Davidson, Anika, Suuns, Solids...), qui s'est rendu compte qu'un certain Jimmy Beaulieu lui achetait de la musique — Jimmy consomme beeeaauuucoup de musique — et, fan de son travail d'auteur, l'a approché pour faire de quoi ensemble. C'était l'excuse parfaite.

Unissant deux spécialités montréalaises en pleine ébullition — la bande dessinée et la musique alternative — De concert raconte l’histoire d’une nuit échevelée à Montréal autour d’un concert des groupes Solids et Heat. Malaises, enthousiasmes et dérapages s’entrechoquent dans une synesthésie entre comédie trash, musique et dessin.
 

la mauvaise tête

de concert